»

Sep
01

L'air chaud qui descend de la montagne –

Des phénomènes météorologiques simples et parfois surprenants résultent de l’action combinée du relief et du vent.

Extrait

Pour nos lecteurs suisses, le mot «fœhn» désigne un sèche-cheveux. C’est aussi le nom d’un vent chaud et sec qui descend de la montagne pour balayer les vallées des Alpes du Sud, Munich et Milan. Il est encore connu sous le nom d’autan dans les Pyrénées et de chinook aux États-Unis. Étrangement, lorsque ce vent descend de la montagne, le vent qui monte de l’autre côté de la montagne est froid et humide et la pluie ou la neige s’abat sur les cimes. Comment expliquer ce réchauffement?

La compréhension de la plupart des phénomènes météorologiques nécessite la prise en compte de nombreux bilans d’échanges d’énergie. Pourtant, certaines manifestations, comme le fœhn, ne sont dues qu’au seul déplacement des masses d’air. Pour le comprendre, intéressons-nous au déplacement d’un air sec puis d’un air humide.

Du vent et des montagnes

Les montagnes forment un obstacle au passage du vent. Si le vent ne peut les contourner par le côté, l’air passera par dessus et s’élèvera en longeant le relief. Durant cette ascension, la pression de la masse d’air diminue avec la pression atmosphérique qui décroît avec l’altitude. La diminution relative de pression est d’environ dix pour cent par kilomètre d’altitude. Comme la montée d’une masse d’air est adiabatique, sans échange de chaleur avec le milieu extérieur, lorsque la pression de la masse d’air diminue, le volume augmente et, ce qui nous intéresse particulièrement ici, la température diminue (tout randonneur sait que le vent d’altitude est glacial). Ainsi, un vent doux à 20 °C qui souffle au fond d’une vallée située à 1 500 mètres d’altitude se refroidira à 5 °C à 3 000 mètres. En redescendant …

Références

Judith Curry et Peter Webster, Thermodynamics of atmospheres and oceans, in International Geophysics Series, vol. 65, 1998.

Parus dans :

L’air chaud qui descend de la montagne, R. Lehoucq et J.M. Courty, Pour la Science N° 275, (Septembre 2000)

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>