«

»

Déc
01

Cercles de pierres

Les cycles gel-dégel engendrent des structures de pierre à la surface du sol.

Extrait :

Dans les régions arctiques, les effets du froid sur le relief sont spectaculaires : le gel gonfle les pingos, des buttes de plusieurs dizaines de mètres de haut, trie les pierres et les dispose en figures régulières sur des centaines de mètres carrés. Nous découvrirons par quels mécanismes s’organisent ces paysages. Lorsque la température de l’atmosphère passe sous 0°C, le sol gèle en commençant par sa surface : la zone dont la température est à 0°C se déplace vers le bas. Nommée onde de gel, elle laisse les couches au-dessus d’elle à des températures négatives. La transformation d’eau en glace résultant du passage de l’onde a des effets d’autant plus importants que le sol est humide, car la masse volumique de la glace est plus faible que celle de l’eau : lors du gel, le volume occupé par la glace est, à pression constante, neuf pour cent supérieur à celui de l’eau.

Références :

  • M. A. Kessler et B. T. Werner, Self-Organization of Sorted Patterned Ground, in Science, vol. 299, p. 383, 2003.
  • E.D. Yershov, General geocryology, Cambridge Univ. Press, 1998.

Parus dans :

Cercles de pierres , J.M. Courty et E. Kierlik, Pour la Science N° 314, (décembre 2003).

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>