«

»

Sep
01

L’énigmatique pendule inversé

Pour faire tenir en équilibre un pendule la tête en bas, on fait osciller rapidement son point d’attache.

Extrait :

Les équilibristes nous émerveillent en maintenant en équilibre quilles et balais sur leur nez ou leur pied. Pour stabiliser ce type d’objets sans adresse particulière, des physiciens fixent ces «pendules» par le bas et font osciller le point d’attache. En s’inspirant de cette stabilisation dynamique, le physicien allemand Wolfgang Paul a réalisé un piège qui permet de conserver un ion unique, de l’observer et même de le peser.

Références

  • Eugene I. Butikov, On the dynamic stabilization of an inverted pendulum, in American Journal of Physics 69, p. 755, 2001.
  • Gordon J. VanDalen, The driven pendulum at arbitrary drive angles, in Arxiv:physics/0211047.

Parus dans :

L’énigmatique pendule inversé , J.M. Courty et E. Kierlik, Pour la Science N° 311, (septembre 2003)

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>