«

»

Juil
01

Fluvial ou torrentiel ?

Selon que le débit d’un cours d’eau est fort ou faible, les irrégularités du lit modèlent différemment la profondeur de l’eau et sa vitesse.

Extrait :

Orage d’été. En quelques heures, la paisible rivière qui serpente au fond de la gorge s’est transformée en un torrent impétueux. Le kayak qui s’y est aventuré est ballotté en tous sens. Ses deux occupants, sportifs et néanmoins curieux, s’interrogent tout en pagayant : pourquoi cette transition d’un écoulement de type fluvial à un écoulement torrentiel ? Simple question de débit d’eau qui augmente ? Le phénomène est plus subtil qu’il n’y paraît, et nos deux kayakistes devront éviter de se noyer dans les lois de l’hydraulique.

Références :

  • W. H. Graf et M. S. Altinakar, Hydraulique fluviale, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2000.

Parus dans :

Fluvial ou torrentiel ? , J.M. Courty et E. Kierlik, Pour la Science N° 333, (juillet 2005).

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>