«

»

Nov
01

L’ivresse des bulles

Si vous voyez une grosse bulle d’air s’élever en ligne droite dans l’eau, c’est probablement parce que vous avez bu un autre liquide.

Extrait :

Léonard de Vinci, dans son codex Leicester, note que, contrairement à des cailloux qui tombent verticalement dans l’eau, les bulles d’air remontent vers la surface en zigzaguant ou en décrivant une hélice (voir la figure 1). Bizarre ! À première vue, le bilan des forces en présence indiquerait que la descente d’un corps plus dense que l’eau et l’ascension d’un corps plus léger sont, au sens près, de nature identique. La résolution de ce paradoxe n’est pas si simple : il a fallu attendre les années 1990…

Références :

  • A. Prosperetti, Bubbles, in Physics of Fluids, vol. 16, pp. 1852-1865, 2004.
  • G. Mougin et J. Magnaudet, Path instability of a rising bubble, in Physical Review Letters, vol. 88, article 014502, 2002.

Parus dans :

L’ivresse des bulles – N° 337 , J.M. Courty et E. Kierlik, Pour la Science N°337, (novembre 2005)