«

»

Sep
01

Le réseau a de la mémoire

Dans les alliages à mémoire de forme, la structure cristalline peut passer d’un état à l’autre de façon à garder le souvenir de la forme initiale du matériau.

Extrait :

Pour tordre des cuillères sans les toucher, nul besoin d’invoquer, comme Uri Geller, des pouvoirs psychiques : il suffit de se servir d’alliages à mémoire de forme. Comme leur nom l’indique, ces matériaux ont la propriété de mémoriser une forme prédéterminée, qu’ils retrouvent après avoir été déformés. Cette capacité, liée à la modification de la structure cristalline du matériau quand il est chauffé ou refroidi, ou soumis à des contraintes, est exploitée dans nombre d’applications…

Références

Parus dans :

Le réseau a de la mémoire , J.M. Courty et E. Kierlik, Pour la Science N°347, (septembre 2006)

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>