«

»

Juil
01

Marcher comme un athlète

Pour se déplacer sans véhicule, l’homme a deux possibilités : la marche et la course. La première n’est pas forcément plus lente que la seconde.

Extrait :

Pour le néophyte, l’allure des marcheurs de compétition est singulière. Plus étonnante encore est son efficacité. Ainsi, le record de France sur 50 kilomètres, détenu par le champion Yohann Diniz, est de 3 heures 41 minutes et 39 secondes, soit une moyenne de 13,5 kilomètres par heure, alors que nous nous mettons spontanément à courir dès que notre vitesse dépasse les six à huit kilomètres par heure. Les raisons qui nous font passer de la marche à la course nous feront comprendre pourquoi cette discipline sportive est si codifiée et comment de telles performances sont possibles.

Références

  • H. Geyer et al., Compliant leg behaviour explains basic dynamics of walking and running, in Proc. R. Soc. B, vol. 273, pp. 2861-2867, 2006.
  • A. J. Raynora et al., Are transitions in human gait determined by mechanical, kinetic or energetic factors ?, in Human Movement Science, vol. 21, pp. 785-805, 2002.

Liens Web

Parus dans :

Marcher comme un athlète , J.M. Courty et E. Kierlik, Pour la Science N°369, (juillet 2008)

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>