«

»

Jan
04

Les mouches aussi ont des ailes colorées

Les ailes de nombreux insectes nous apparaissent transparentes. Si l’on place ces mêmes ailes sur un fond noir, elles se parent de magnifiques couleurs interférentielles.

Mouche à fruit sur fond blanc et fond noir. (Cliché PNAS) Les images sont en couleurs réelles, avec une augmentation de la saturation de 10%

Les ailes de mouche ou de guêpe sont composées de deux épaisseurs de chitine transparente comprimées pour former une seule membrane dont l’épaisseur est comparable aux longueurs d’onde de la lumière visible. La situation est semblable à celle du mince film d’eau composant les bulles de savon. Les couleurs formées sont toutefois peu intenses et ne sont visibles que lorsque l’on se place sur fond noir ( c’est aussi ainsi que l’on peut admirer au mieux les couleurs des bulles de savon).

Les ondes lumineuses se réfléchissant sur la face avant et la face arrière de cette membrane interférent. Selon l'épaisseur de la couche ces interférences augmentent la part de certaines couleurs et diminuent ou suppriment d'autres couleurs.

La reflection colorée par des ailes d’insecte perçues comme transparentes avait été découverte et publiée bien avant les travaux de Darwin sur l’évolution. Cet effet avait toutefois été interprété comme une iridescence parasite et aléatoire. Le travail réalisé par les chercheurs anglais et suédois montre que ces couleurs ne sont pas aléatoires mais forment des dessins reproductibles d’un individus à un autre qui sont souvent spécifique d’une espèce. Ces dessins sont visibles et stables sous des angles de vue divers et pour des insecte vivant dans la nature aussi bien que dans des spécimens sec de musée vieux de plus de 100 ans.

Image composite de mouche prise sur fond blanc et noir (cliché PNAS)

Ce travail a été publié dans la revue PNAS. Le pdf de l’article est disponible en ligne  Stable structural color patterns displayed on transparent insect wings.” By Ekaterina Shevtsovaa, Christer Hanssona, Daniel H. Janzen, and Jostein Kjærandsend. Proceedings of the National Academy of Sciences, Vol. 108 No. 1, January 4, 2011.


Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>